Facebook a confirmé que les données avaient été stockées sur des serveurs hébergés par Amazon. Les deux entreprises travaillent activement pour rendre invisibles ces dernières. Un porte parole de Facebook a ainsi confié « les politiques de Facebook interdisent le stockage d’informations Facebook dans une base de données publique. Une fois alertés du problème, nous avons collaboré avec Amazon pour supprimer les bases de données. Nous nous sommes engagés à travailler avec les développeurs sur notre plateforme pour protéger les données des personnes. »

Plus d’informations en suivant ce lien: http://bit.ly/2CZrsbE