Référence dans le milieu économique et politique, le Washington Post via son spécialiste Geoffrey FOWLER, nous annonce après une semaine de test que le navigateur star de Google à savoir Google Chrome est un espion.


The Washington Post est un journal américain dont le siège est situé à Washington. Le centre de gravité était plutôt de centre gauche avant la mort de sa propriétaire Katharine Graham.

Pour ce faire, sur une semaine il a fait un test sous format duel entre Chrome et Firefox et a mis à jour un fichier de données personnelles conséquent. En une semaine de navigation sur le web, il a découvert pas moins de 11 189 demandes de cookies que Chrome aurait selon ses dires introduit sur son ordinateur (cookies bloqués par Firefox). Lorsque l’on sait que des entreprises de traitements de données sont friandes de ces cookies (y compris Google) afin d’établir des profils de nos intérêts, revenus et personnalités !

Après le scandal Cambridge Analytica, place aux Chrome-cookies gate ?

Version originale ici : http://bit.ly/2YoxuLx

Excellente semaine!